Ma passion

Depuis 2013, mon rôle de recruteur avec les Predators de Nashville m’a encore plus ouvert les yeux sur l’importance pour une équipe d’avoir des défenseurs qui jouent de la bonne manière. Et en voyant plus de 150 matchs par année, des tendances fortes chez les D ressortent constamment : prendre les bonnes décisions sans et avec la rondelle, apprendre à bien bouger pour refermer les espaces, comprendre l’importance de bien positionner son bâton et surtout, faire les petits détails sans nécessairement constamment évaluer ses performances en regardant strictement ses statistiques individuelles.

Et à travers mon emploi, j’assiste fréquemment à des pratiques que ce soit d’équipes de la LHJMQ ou de la OHL et même, de la NCAA. Et à chaque fois que je prends place pour voir évoluer ces D si talentueux, je réalise que peu importe le niveau, le défenseur doit prioritairement apprendre à bien défendre s’il veut progresser et aspirer à plus. C’est la base. La clé du succès.

Donc, revenir l’été et changer mes souliers propres pour mes patins afin de pousser les jeunes D à se surpasser n’est qu’une suite logique dans le cheminement de «ma» saison.

D’ailleurs, c’est ce qui rend unique SMART D : comme fondateur, je suis constamment sur le terrain à côtoyer ce merveilleux milieu qu’est le hockey sur glace…et je modernise l’enseignement en conséquence.

SMART D évolue au même rythme que le hockey en général.

Et c’est ce qui fait la saveur unique de SMART D.

 

       

 

 

Social